La 11ieme rencontre annuelle du Club Citroën d’Ottawa a eu lieu la fin de semaine du 13 au 15 août. Cette année, Neil Bova et Maureen Hannusch ont pris les rôles d’organisateurs.

The organizers, Neil and Maureen, with friends

Pendant l’hiver, Neil s’est entretenu avec la ville de Perth pour intégrer la rencontre Citroën avec d’autres événements qui se déroulaient la même fin de semaine, dont le fameux festival de l’ail.

La majeure partie des activités se trouvaient à « Last Duel Park » à l’ouest de la ville. Comme son nom l’indique, ce parc est construit sur ​​le site du dernier duel mortel au Canada, en 1833. Vendredi matin, Neil et Maureen ont commencé  les préparations du site afin de recevoir des voitures et des conducteurs provenant de partout de l’Est du Canada et des États-Unis. Quelques-uns des habitués du Club d’Ottawa, y compris Cor et Baars Carla, les ont rejoints vendredi après-midi.

Site set up at Last Duel Park

Dès vendredi après-midi, nous avions des voitures arrivées de Guelph, de Montréal,  du New Hampshire et d’Ottawa. Les vieilles amitiés se sont immédiatement renouées et de nouvelles se sont crées. Pour profiter des nombreux restaurants et des attractions diverses, certains sont allés en voiture et à pied au cœur historique de Perth. Neil a récompensé les premiers arrivants avec un dîner barbecue « surprise » dans le parc. Le soir arrivé, certaines personnes ont retrouvé leur camping dans le parc, tandis que d’autres ont exploré leurs logements dans la ville.

Historic Perth was just a short walk away

Le samedi, les voitures ont continué à arriver pendant toute la matinée, totalisant environ 20 Citroën. Le choix était varié : d’une Truckette 425 cc, aux nombreuses 2CV, une Dyane, la Méhari célèbre de Paul Ricardi, une DS, trois SM et une XM. Des visages familiers incluant Ruth et Neil Bryson, de Kingston, Michel Larouche et Danielle de Montréal, Raymond Boutin de Lac-Etchemin, Dave McAuley et Cindy de Guelph, Paul Riccardi et Laraine du New Hampshire, ainsi que les membres d’Ottawa comme Jaro Dvorsky, Bruce Grant et  Diane, Jim et Beth McCollum, Cor et Carla Baars, Ian Craib et Margaret, Michel Landry, JP Dubois, entre autres. Nous avons salué le retour de Volker Vollrath et Mary-Jane, avec leur SM immaculée. De nouveaux visages tels que Angus MacDougald et Kaye MacInnes de Vérona, près de Kingston, avec leur belle SM couleur dorée.

A nice assortment of cars
Paul Riccardi’s famous Méhari

Malheureusement il nous manquait une DS cette année. En effet, l’omni-présente DS-21 de Michel Landry ayant subi un feu d’origine électrique au début de l’été etait toujours en convalescence. Michel a fait un vaillant effort pour y trouver une remplaçante, et est arrivé dans une Peugeot 505 prêtée par Mike Aube.

En milieu de matinée samedi, plusieurs voitures se sont dirigées vers le marché des agriculteurs, au coeur de Perth, sur les rives de la rivière Tay. Ici, Neil avait convenu d’une zone spécialement dédiée aux Citroëns. Rapidement, de nombreux visiteurs au Marché se sont approchés petit à petit pour examiner de plus prés ce spectacle plutôt hors du commun. Bien qu’il y ait eu quelques questions « C’est quoi comme voiture? », la plupart des visiteurs connaissaient plus ou moins l’histoire de ces voitures, certains même en connaissaient pas mal. De nombreuses discussions s’ensuivirent, entrecoupées d’histoires comme « Quand j’étais un étudiant voyageant en Europe …. ».

Citroëns on display at the Perth Farmers’ Market

Des voitures ont continué d’arriver durant l’exposition et ce jusqu’à sa fin ;il n’y avait pas un pied carré d’espace libre. Dégager les voitures a exigé un soin tout particulier. Au cours des deux heures qui ont suivi, tout le monde s’est dirigé vers le parc.

Pendant ce temps, l’installation pour les Jeux olympiques Citroën traditionnels se préparait. Nous avons voulu garder la rencontre proche du coeur des activités et nous étions dans un parc public. Pour ces raisons, cette année, on a donc exigé plus de compétence et de précision et moins de vitesse pure. Bien sûr, Yaro était déçu de ne pas pouvoir passer la troisième vitesse!

Néanmoins, des participants se sont présentés en cinq équipes de deux, tous au volant des 2CV. Ils ont été acclamés par un contingent beaucoup plus nombreux de spectateurs.

Le défi de cette année ont obligé les participants a négocier habilement un parcours diablement étroit et tortueux, en marche avant et puis en marche arrière. Ceci tout en tenant compte que le co-pilote ramassait et livrait des objets variés, tout en restant assis de façon sécuritaire dans la voiture. La clé était vraiment d’obtenir de bons angles dès le départ, parce que toute erreur était amplifiée avec la progressions du parcours.

Dave and Cindy in action at the Games
Neil shows winning form, with Yaro at the wheel

Comme ont dit, il existe des équipes qui performent superbement bien, et bien sûr, cette année encore Yaro Dvorsky s’est retrouvé gagnant, avec Neil Bova comme co-pilote. Les débutants Dave McAuley et Cindy ont réalisé une excellente performance en deuxième position. Jim McCollum et Jean-Pierre Dubois ont pris la troisième place. Pour finir, Ian Craib et Margaret en quatrième et les anciens-lauréats Fabienne et Christian  se sont retrouvés les derniers, du jamais vu. Jim McCollum a fourni les gros lots pour les jeux. En effet, lors de son récent voyage en France, il avait rapporté des modèles réduits variés de Citroen. Félicitations et merci à toutes les équipes qui ont eu le courage de participer. Que faudra-t-il pour améliorer la participation l’an prochain, pour s’assurer que les Jeux continuent?

À la fin des jeux, l’attention s’est portée aux choses sérieuses : la nourriture. Neil et Maureen avait organisé un excellent choix de plats variés et tout a commencé par le décorticage du maïs par tous. Neil avait équipé le pavillon du parc avec des tables de pique-nique, des barbecues et même des réfrigérateurs, de sorte qu’il ne manquait vraiment de rien. Avec les barbecues à fond et des casseroles qui mijotaient fort, bientôt il y avait une longue file de convives impatients. Comme c’est toujours le cas lors de la rencontre du Club d’Ottawa, les conversations riches d’information allaient bon train soit dans l’une ou l’autre des langues officielles, ou parfois les deux.

Many hands make light work of shucking corn
A true feast

Plus tard dans la soirée, lors de la cérémonie de remise des prix, Michel Landry a surpris tout le monde en donnant au propriétaire de chaque Citroen une belle montre-bracelet, portant la marque à chevrons classiques. Les montres ont même été gravées à l’endois, pour marquer l’événement. Tout le monde était ravi de ce geste généreux de la part de Michel.

Fabienne receives her souvenir watch from Michel
What the well dressed Citroënist will be wearing this year

Les autres prix, provenant de divers commanditaires locaux ont été attribués par tirage, pour qu’un maximum de participants repartent avec un trésor. Le reste de cette soirée d’été a été consacrée à l’amitié, les discussions et l’échantillonnage de boissons locales, encore une fois fournies par Neil et Maureen.

Le dimanche matin, Cor et Carla Baars ont fourni un petit-déjeuner à la française à tout le monde présent et conscient! Le petit-déjeuner s’est prolongé jusqu’en fin de matinée, et certains de ceux venus de loin se sont décidés à repartir, tandis que d’autres sont restés à Perth pour explorer davantage et poursuivre les discussions.

C’était la première fois que la rencontre du Club d’Ottawa se trouvait à cet endroit, avec une nouvelle formule. Je pense que tout le monde présent conviendra que Neil et Maureen ont fait un travail fantastique d’organisation, répondant aux besoins de tous. L’emplacement du parc s’est avéré être très approprié, non seulement pour les activités, mais aussi offrait un hébergement à ceux qui étaient sous la tente, en caravane, ou en véhicule récréationel. La proximité du centre-ville de Perth offrait d’autres options d’hébergement, sans être pour autant retiré de l’événement, et procurait un accès facile aux activités non-automobiles, accroissant ainsi la variété des activités. Dans l’ensemble, un autre succès qui s’ajoute à la longue série de succès du Club d’Ottawa.