Après quatre ans comme proprieteur de ma « Dolly » 2CV, j’ai subit finalement à la chanson sirène de la Déesse.

Beaucoup de recherche à l’Internet – ensuite Bob McLeod m’a indiqué une option sur le site-web de notre club, le DS-21 noir de M. Jean-Pierre Dubois.  Le prix semblait raisonable, la condition méchanique était bon, et de plus, c’était locale – j’ai décidé de sauter là-dessus!

À l’arrivée, la voiture apparait assez bonne – noire, brillante, interieur principalement en état original, à l’exception des sièges recouverts, et marchant. Elle a réussit le contrôle de sécurité sans la nécessité de faire aucun réparation.

Je savais, quand même, que la voiture avait des problèmes importants de rouille sur les quatres portes et les quatres ailes, ainsi que le coffre.

Après une breffe consideration de la possibilité de faire les réparations moi-même, j’ai décidé que je préfère une solution professionelle.  De plus, bien que la peinture semble acceptable suivant un examen superficielle, elle avait vraiment besoin d’un rafraîchement complèt.  Alors j’ai commencé la recherche d’un restaurateur. La recherche a été beaucoup plus difficile que j’avais anticipé – la majorité des atéliers spécialisent en réparation des collisions, en remplacement des pièces frappés et repeinture. Les compétences nécessaires aux réparations reliés à la rouille sont rares.

Malgré quelques impasses, j’ai trouve un restaurateur – Five Star Industrial Painting and Auto Body. Five Star est mené par Mike Bathurst, qui m’a montré plusieurs exemples des restaurations qu’ils ont completé, ainsi que son propre Opel Kadette stationé en avant de
l’atelier, et un très joli Jaguar qui a été en progrès. Mike a été très impressioné par le Citroen, à cause de sa rareté.

Voici quelques images de la restauration en progrès. On a découvert que les portes était fait principalement de mastic, qu’on devrait remplacer avec du métal, refinir et repeindre.

Ici le résultat!  J’ai décidé de rester avec le noir, que je trouve impeccable et très classique pour le Déesse — « présidentiel » selon Christian, et la seul nuance qui a été utilisé pendant tout la production de la voiture — au lieu de retourner au couleur original, Beige Albatross.

Le Citroeniste observateur remarquerait un détail qui devrait être régler, mais en générale je suis très satisfait avec le résultat!