Hans Asselbergs, passionné de Citroën pendant toute sa vie et administrateur du site du Club Citroën d’Ottawa, est décédé subitement le Février 14, 2007. Bien que j’ai rencontré Hans au tout première rencontre à Winchester en 2000, et puis toutes les année qui suivait, je ne peux pas prétendre de l’avoir bien connu. Mais le Février 19, j’ai eu l’honneur d’assister à ses obsèques dans le village de Cumberland, près d’Ottawa. L église St. Andrews-United était remplie à pleine capacité, et pendant le service remarquable, j’ai appris beaucoup plus sur Hans, ses passions et ses contributions à de nombreuses communautés.

Hans est né à la maison à Voorburg Pays-Bas, le 22 décembre 1955, le plus jeune de sept enfants. Une histoire de famille affirme que son père Jos et le médecin traitant a la naissance discutaient des voitures alors qu’ils attendaient que la nature suivre son cours. Le père de Hans a été administrateur de Club Auto néerlandais, et il a emmené Hans avec lui pour visiter la fameuse « Bureau d’études » chez Citroën. De toute évidence, Hans est venu très naturellement a sa passion pour la voiture.

Son père est décédé quand Hans avait 11 ans, et Hans a quitté son pays natal pour émigré au Canada avec sa mère. Il a fait ses études d’école secondaire à Markam Ontario.

Sa vie prit une de ses tours les plus importants en 1974, lorsqu’a 19 ans il a rencontré et par la suite épousé Alida (Lida). Avec Lida, Hans a accepté ses cinq jeunes fils a elle, dont le plus âgé avait 11 ans à l’époque. Au cours de la cérémonie, chacun de leurs fils (John, Tim, Dave, Mark et Michael) a évoqué avec émotion et avec enthousiasme l’homme qui est devenu leur père, par choix. Ils ont raconté beaucoup d’histoires, certaines drôles, certaines touchants, et de nombreuses centrée sur la capacité de Hans à faire une « vrai bagnole » à partir d’une voiture à 100 $.

Après avoir élevé leur famille de cinq enfants, Hans et Lida ont étendu leur influence en tant que parents, en tant que parent nourricier pour plusieurs enfants, d’âges divers. Il est dit que Hans a eu un véritable « sens » d’être en mesure d’équilibrer le besoin de discipline de la nécessité de fournir des soins d’orientation.

Lida a également parlé pendant la service.  Elle a décrit l’amour durable qu’elle a partagé avec Hans pendant 32 ans. Elle s’est souvent déclarée comme «bénie».

Dans sa vie professionnelle, Hans enseigné la mécanique automobile et carrosserie, a été instructeur de diagnostic et de sécurité pour la CAA, et enfin a travaillé dans la surveillance et la sécurité. Au-delà de sa vie professionnelle, il a été conseiller auprès des jeunes et l’aumônier, et un membre enthousiaste de plusieurs chorales.

Commençant à un jeune âge, Hans a pris les Citroën pour le summum du design automobile, et il n’a jamais perdu cette croyance, bien que vivant au Canada pendant des décennies après que Citroen avait quitté le marché. En 2000, Hans a trouvé un groupe d’esprits proches lorsque le Club Ottawa est formé. Hans était un fidèle supporter du club, et a relevé le défi de nous donner une présence sur Internet, à laquelle il a prêté son propre style et sa passion pendant plusieurs années.

Hans se distingue parmi les membres du Club d’Ottawa parce qu’il avait été propriétaire de chaqu’un de quatre des plus grand modèles de l’histoire de Citroën (SM, 2CV, DS et CX), dans un temps remarquablement court. Chaque voiture a une histoire, et Hans se les partager librement autour des tables de pique-nique à la rencontre de Winchester chaque année. Il y avait l’histoire de l’ancien propriétaire douteuse de son SM, ou la rouille-fatale de son DS a 500 $, la panne moteur malheureux de sa CX magnifique, ou les malheurs insurmontables pour passer le contrôle anti-pollution avec sa 2CV. Chaque histoire a été racontée et agrémenté grâce a son don de raconteur.

Son grand sourire, ses grands éclats de rire, et sa personnalité plus grande que la vie nous manquera beaucoup. Nous étions tous chanceux d’avoir connu cet homme formidable.

le droit d’auteur Bob McLeod – 2007